• Camille

EXPERIENCE : Un stage en Belgique avec eurodyssée

L'expérience est plus proche de la fin que du début lorsque je me décide à coucher ces quelques lignes.

Pourquoi ? A vrai dire je ne sais pas trop, pour garder un souvenir écrit de mes ressentis surement, mais pour vous encourager aussi, beaucoup.


  1. Eurodyssée kézako ?

  2. Le contexte, mon choix

  3. Le déroulement

  4. Mon mot de la fin


1. Eurodyssée kézako ?


Tout d'abord, expliquons un peu les choses !

"Eurodyssée est un programme d’échange de l’Assemblée des Régions d’Europe (ARE), qui offre des stages de 3 à 7 mois à l’étranger, aux jeunes demandeurs d’emploi de 18 à 30 ans.


Son objectif est d’offrir aux jeunes une certaine expérience professionnelle et, simultanément, de leur donner la chance d’apprendre une langue étrangère ou de perfectionner la connaissance qu’ils en ont."


Cependant attention pour les intéressés, ce programme est ouvert seulement aux résidents de Bourgogne-Franche-Comté et de Corse. Mais d'autres organismes similaires existent sans doute au sein des autres régions Françaises. Je vous insère une série de liens pour vous aider à trouver un stage/expérience à l'étranger en fin d'article.


Vous l'aurez compris Eurodyssée permet aux jeunes d'acquérir une énième expérience professionnelle sans forcément être scolarisés puisque pour un stage il faut normalement une convention. Ce qui peut être absolument bénéfique lorsque vous avez terminé vos études, comme moi.


Niveau logistique, une fois que vous avez pris contact avec l'organisme et retourné les documents nécessaires, ils s'occupent eux-mêmes de vous trouver une entreprise qui correspond à votre profil. Vous avez ensuite un entretien, tout comme lors d'une embauche, et si les deux parties sont intéressées alors go ! Suivant le pays, les modalités peuvent varier : soit ils s'occupent de vous trouver un logement/colocation, soit c'est à vous de gérer. Mais dans tous les cas vous n'êtes pas seuls, et ils sont là pour vous renseigner.

Autre point primordial également, vous bénéficiez d'une bourse de stage comprise entre 500€ et 800€ selon les pays.


2. Le contexte, mon choix


Au moment où je songeais à faire un dernier stage correspondait à la fin de mon année en alternance de ma seconde licence. Je bossais au sein d'une petite destination top, j'avais des missions liées à la communication digitale et d'autres qui me permettaient d'avoir un contact direct avec les acteurs du tourisme, ça me plaisait beaucoup et j'avais possibilité de continuer. Mais voilà, j'avais aussi cette intuition, cette voix qui me disait que cette page fut géniale mais qu'il fallait la tourner et que d'autres choses tout aussi cool m'attendaient.

A peine après avoir pris contact avec l'organisme, qu'ils m'avaient trouvé une entreprise qui collait pile à mes envies : une agence de communication spécialisée dans le domaine de la montagne.

Qui dit mieux ? J'ai quand même pris quelques jours pour me décider et pour faire taire les petites voix dans ma tête qui me répétaient "et si tu loupais des trucs en partant ? et si ça se passe mal ? et si, et si". 2020 m'a appris à arrêter de tergiverser et à me poser trop de questions, mais plutôt d'essayer, au risque de se tromper. Car c'est jamais trop grave. Et que c'est comme ça qu'en avance.


Expérience stage Eurodyssée Belgique
Dans les rues de Bruges


3. Le deroulement


Je ne sais pas si cette partie vous aidera beaucoup puisque finalement, cela dépendra du pays choisi.

Je vous parlerai donc du partenariat avec la région Wallone (mais si vous allez sur Bruxelles même, c'est une autre province, alors le déroulement sera différent).


La recherche de stage reste cependant similaire partout : après avoir eu un premier entretien avec l'organisme Eurodyssée et transmis un dossier, avec différents documents dont votre CV, ils se chargent eux-mêmes de trouver une entreprise qui colle à vos envies. Mais rien ne vous empêche de chercher de votre côté ! Une fois celle ci trouvée, comme je vous le racontait plus haut, vous passez un entretien, tout comme lors de la recherche d'emploi.


Ensuite et malgré le covid, pour ma part les choses sont allées très vite. J'ai eu la chance de tomber très rapidement sur une collocation : pour certaine destination, c'est l'organisme qui s'en charge, et pour d'autres, vous devez vous débrouiller. Si c'est le cas alors je vous encourage vivement à rejoindre des groupes Facebook de coloc dans la ville en question. Si votre budget, vous pouvez aussi évidemment louer un appartement, c'est comme souhaité !


Avant de partir, il faut signer les contrats auprès d'Eurodyssée et go !


4. le mot de la fin


L'expérience d'un point de vue pro :

Je ne m'étalerai pas trop sur le sujet et je ne citerai pas l'entreprise. Mais malgré la possibilité que j'avais de postuler à de "vrais contrats", je ne regrette pas du tout d'avoir bouclé mon cursus scolaire avec ce dernier stage. Il a permis de m'apporter la dose de confiance qui me manquait et de me sentir enfin entièrement légitime (barrières mentales bonjour). Il m'a aussi permis de continuer à me former sur de nouveaux points, et j'ai pu évoluer sans une trop grande pression grâce au statut de stagiaire.


L'expérience d'un point de vue perso :

Durant ces 4 mois, différentes rencontres ou situations m'ont fait changé d'esprit sur certains aspects de la vie ou du moins, m'ont apportées d'autres visions. (Nb : j'ai tendance à tirer très facilement leçons de quelconques situations)

En vrac, une personne en particulier m'a aidé sans le savoir d'ailleurs, à me détacher du poids du regard de la société et des autres sur un schéma de vie qui ne correspond pas forcément à celui dit "classique". J'ai aussi appris, à arrêter de m'inquiéter pour quelque chose d'hypothétique, qui n'est pas encore arrivé (du moins j'essaye), c'est se faire du mal 2x. J'ai aussi - encore plus - compris que (presque) chaque personne peut nous apporter quelque chose et inversement, même si au premier regard on ne l'imaginerait pas.

Et dernière chose, d'un point de vue consommation, en vivement en coloc, j'ai aussi pris des habitudes plus éthiques : boycotter le plus possible les grandes surfaces, et utiliser mes sachets en tissu pour les fruits et légumes.

Bon, vous l'aurez compris, même si ce genre de stage à pour but premier de nous apporter des compétences professionnelles, elles nous font grandir aussi, beaucoup. Une simple rencontre, d'apparence banale, une discussion, un déclic, et vous remettez un jugement ou une opinion en question. Et c'est si intéressant. S'ouvrir.


Et puis évidemment, j'ai vécu un tas de moments cools, malgré le covid, des journées à la Mer du Nord, à Bruges, à Gand, à Liège, du Street Art à Bruxelles, du vélo en Wallonie, des randos dans les Ardennes, un bivouac, des frites, beaucoup de gaufres, et une rencontre spéciale, amicale,

qui je l'espère durera des années.



Quelques liens pour vous aider à trouver un stage à l'étranger :

Mais de manière plus générale, je vous conseille vivement de vous rapprocher du bureau d'Information jeunesse de votre ville/département.





Posts similaires

Voir tout