© 2023 by AMUSE BOUCHE. Proudly created with Wix.com

  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

Mon premier Triathlon au Lac de Vouglans

September 3, 2018

Enième dossard de 2018, et pas des moindres : Mon premier Triathlon !

J'ai opté pour une course vers chez moi, dans le Jura, pour éviter de faire trop de km mais aussi pour le cadre : Le Lac de Vouglans 

La bonne nouvelle c'est aussi que Marine le fait avec moi! 

 

Le départ est à 15h, ça change des trails bien matinaux. Je prépare mes affaires tranquillement, cuisine quelques pancakes #petitdejdechampion, je vérifie mes affaires, les revérifie, je stress, et je rererevérifie mes affaires !

 

Go, on prend la route pour arriver vers 13h30.

Dossard récupéré, je file poser mon vélo et mes affaires. 2 paires de chaussures, chaussettes, casques, lunettes, ravito, serviette, je crois qu'on est bon mais j'ai toujours l'impression d'avoir oublié quelque chose !

La natation commence déjà dans 10min, on part tous sur la plage avant le départ. L'eau est annoncé à 24,6 c'est juste parfait !

 

 

 

 

Natation - 500m  :

15h, notre vague féminine prend le départ. Je connais enfin l'effet "machine à laver", ça mouline de partout, ça secoue, je me suis mise plutôt à l'arrière afin d'éviter de me faire assommer. Finalement, une fois dans l'eau je me prend quelques coups de pied (et je dois en donner aussi), mais ça va niveau souffle.

J'ai préféré brasser car comme je débute le crawl, ça me fatigue trop. La natation est en forme de triangle et j'arrive vite à la moitié. Je suis en milieu de peloton, je double quelques crawl, ça m'étonne !

On passe la moitié, je me sens super bien, je fatigue pas, mais en même temps je garde un rythme moderé. J'essaye d'accélérer sur la fin et je sors de l'eau en 12min.

 

Transition 1 : De la sortie de l'eau au parc à vélo, il y a une immense côte ! Je cours pour ne pas perdre de temps, je retire mon bonnet, mes lunettes en même temps, mais mon dieu j'arrive cuite à mon vélo ! 

Hop j'enfile mes chaussures, mon casque, mes lunettes et go !

 

 

 

 

Vélo - 30km :

Go pour 30km.

Ca commence, mal : au deuxième kilomètre, je croque un morceau dans ma barre de céréale, puis en la rangeant, je la fait tomber. A ce moment la j'ai vraiment eu peur car il me restait 28 bornes à vélo et 5 de course, j'aurais besoin d'un coup de boost pour pas me sentir faible, c'est sur...Mais bon j'improviserai plus tard !

En même temps arrive la grosse difficulté du parcours : la côte Saint-Christophe,  18% sur 800m. C'était horrible, juste abominable, j'ai cru que mon coeur allait sortir de ma poitrine et que j'allais vomir en même temps. J'ai vraiment regretté de ne pas m'être plus entrainée dans les cols.

Le reste du parcours est plus roulant avec quelques faux plats tout de même, mais je manque de jus, je me traîne. Il y a du vent, j'ai l'impression d'appuyer à fond sur les pédales, mais je n'avance pas. J'essaye de foncer dans les descentes, pour une fois j'ai même pas peur, je vais à fond pour gratter quelques secondes.

J'ai été épaté par l'ambiance, tous les cyclistes qui me doublaient avaient un mot d'encouragement, ça fait plaisir ! Même si les mecs étaient de vraies machines, et que je les enviait !

Les 10 derniers kilomètres passent super vites, on arrive déjà au parc à vélo ! 

 

Transition 2 ; Je fais super gaffe à bien déclipser les pédales auto pour ne pas tomber sur le coté comme une crêpe, et je couuuurs jusqu'à mon emplacement. Je vous laisse imaginer le sketch avec les chaussures. J'enfile mes baskets, j'enlève mon casque, je retourne mon dossard et go !

 

 

 

 

Course - 5km  :

Comment ça vous voulez pas courir ? J'ai des poteaux à la place des jambes, elles n'avancent pas j'ai aucune énergie. Je suis a 6'00 au kilomètre, ça grimpe, il fait chaud, je suis une tortue mais à ce moment la sincèrement je n'arrivais pas à aller plus vite. Une nana passe devant moi avec deux Pompote, j'ose lui demander si je peux lui en piquer car clairement même si c'est bientôt terminé, je me sens faible. Par contre, je crois qu'on s'est fait arnaquer : C'EST DU TRAIL CETTE HISTOIRE : on passe dans un bois, ça monte, ça descend, oh un champs ! En principe j'adore ça, mais là ça corse encore plus la fin de ce triathlon. Mais bon finalement 5km c'est peu, ça passe relativement vite, on me dit qu'il ne reste qu'un petit kilomètre, ah comme j'aime ce moment. J'ai mal partout mais l'adrénaline prend le dessus, je fonce (j'essaye) et je passe cette ligne ! 

 

 

Encore un beau défi de réussi. Je suis si heureuse et fière. Bien que les distances fut courtes. C'est un grand pas pour moi, jamais je n'aurais osé l'année dernière. Si je veux recommencer ? Bien sur ! Et cette fois ci sur un format M. Malheureusement la saison est finie pour 2018 mais je serais là pour 2019, encore mieux entrainée !

 

Si les défis sportifs vous intéressent, JE VOUS INVITE A LIRE le compte-rendu de mon objectif Trail de l'été par ici ! :)

 

ENJOY !

 

 

 

 

PARTAGE SUR FACEBOOK !
J'aime !
Please reload

Please reload

LAISSE MOI UN PETIT MOT, CA FAIT TOUJOURS PLAISIR !

“Dans 20 ans, vous serez plus déçu par ces choses que vous n'avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port ô combien sécurisant. Explorez. Rêvez. Découvrez.”

  • Noir Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

osez !

PROCHAINE ESCAPADE ?

DÉCEMBRE :

ROME - ITALIE

 

JANVIER :

PALMA DE MAJORQUE

LES DERNIERS PETITS ARTICLES

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now